J’ai mal à ma campagne…

Publié le par Jocelyne de Amorin

La campagne est mon lieu d’ancrage, l’endroit où je peux recharger mes énergies… Seulement, en parcourant ses chemins, je m’aperçois tristement qu’on la souille, on ne la respecte pas… Alors cette semaine, point de DIY, mais un texte « état d’âme » sur ce constat et sur ce que chacun pourrait faire afin de tenter de changer tout ça ! Allez, je vous dis tout 😉 !

Préambule :

J’ai l’immense chance de vivre en pleine campagne, et même si je suis trop accro à mon ordinateur, quand je daigne sortir de la maison, je me reconnecte instantanément avec dame nature. Lorsque je cours ou que je me balade, je n’écoute qu’une musique, celle du bruit du vent dans les arbres, celle des petits gazouillis d’un rouge gorge… Je cale ma respiration sur mes pas et j’observe en pleine conscience ce monde merveilleux. C’est une image idyllique (pour qui aime la nature, bien sûr…) n’est-ce pas ? Oui, mais il y a un « mais » ! Je constate depuis quelques temps que, malgré ces beaux espaces, certains ou certaines ne la respectent pas et jettent inopinément des déchets qui sont loin d’être biodégradables… Ça m’a tellement attristée que je me suis donnée une mission ! Celle d’aller ramasser tout ce que je pouvais trouver et d’en faire un post en espérant que mon message saura résonner dans quelques têtes. Pas de discours moralisateur (qui suis-je pour juger ?), rassurez-vous ! Juste une envie de partager 😉 !

Ma campagne c'est une mésange huppée qui se pose sur ma fenêtre, c'est ce ciel rouge le soir venu, cette lune qui joue à cache cache dans les arbres, ce gui qui pousse...Ma campagne c'est une mésange huppée qui se pose sur ma fenêtre, c'est ce ciel rouge le soir venu, cette lune qui joue à cache cache dans les arbres, ce gui qui pousse...
Ma campagne c'est une mésange huppée qui se pose sur ma fenêtre, c'est ce ciel rouge le soir venu, cette lune qui joue à cache cache dans les arbres, ce gui qui pousse...
Ma campagne c'est une mésange huppée qui se pose sur ma fenêtre, c'est ce ciel rouge le soir venu, cette lune qui joue à cache cache dans les arbres, ce gui qui pousse...Ma campagne c'est une mésange huppée qui se pose sur ma fenêtre, c'est ce ciel rouge le soir venu, cette lune qui joue à cache cache dans les arbres, ce gui qui pousse...

Ma campagne c'est une mésange huppée qui se pose sur ma fenêtre, c'est ce ciel rouge le soir venu, cette lune qui joue à cache cache dans les arbres, ce gui qui pousse...

Des canettes de bière qui jalonnent les routes de ma localité…

Depuis pratiquement un an, je vois « fleurir » des canettes de bière sur les routes de mon petit village du 28… Les premières fois, comme c’était autour de la maison, j’ai d’abord pensé que le camion poubelle avait eu une fuite… J’ai balancé les canettes dans la poubelle recyclage et l’affaire s’est arrêtée là. Puis, en courant, je me suis vite aperçue que les canettes n’étaient pas que dans ma rue, mais tout autour des abords de ma localité… C’était alors une évidence… Un ou une automobiliste boit sa petite bière et la jette par la fenêtre de son véhicule. Et comme j’ai une imagination débordante, je peux même vous conter la suite… Le ou la conductrice en avale probablement plusieurs sur le chemin du retour, puis… mâche un chewing-gum ou suce une pastille à la menthe et rentre à la maison embrasser son ou sa conjointe et la soirée peut s’enquiller ni vu ni connu…

Canette en fer et maintenant en verre...
Canette en fer et maintenant en verre...

Canette en fer et maintenant en verre...

Qui jette ses canettes de bière sur les bords du chemin ?

En faisant le tour du village, j’ai pu identifier le trajet qu’emprunte l’amoureux(se) du houblon… Pas de bol, je suis une sorte d’inspecteur Lavardin… Bien évidemment, si je connais le trajet, je ne sais pas dans quel sens il ou elle le fait… J’ai pensé à mettre une camera branchée en permanence sur un pignon de ma maison pour identifier la personne… Mais après… qu’est-ce que ça m’apportera ? Le dénoncer ?! Ce n’est pas mon style… l’arrêter et lui passer un savon ? Une fois de plus, qui suis-je pour juger ? Et je n’ai pas non plus dans mes placards une combi moulante de super héroïne pour me coller devant sa voiture en pointant mon doigt vengeur à son encontre… J’avoue que ce dernier scénario me plait bien, mais c’est plus pour la blague…

Ma campagne c'est un héron qui transite par ici, c'est ce ciel magnifique même quand le temps n'est pas très clément
Ma campagne c'est un héron qui transite par ici, c'est ce ciel magnifique même quand le temps n'est pas très clément

Ma campagne c'est un héron qui transite par ici, c'est ce ciel magnifique même quand le temps n'est pas très clément

J’ai ramassé les canettes de bière en pensant à l’auteur(e) de la pollution

Devant ces détritus on pourrait avoir deux grandes réactions : la première, râler tout ce qu’on peut en traitant de noms d’oiseaux l’auteur(e) du méfait, mais sans rien faire d’autre… (plus jeune c’est ce que j’aurais certainement fait…). Et la deuxième, c’est de ramasser le tout… Je vois déjà votre œil noir et j’entends d’ici la question « mais ce n’est pas nous qui avons bu et jeté les canettes ???»… « Alors pourquoi ramasser ce qui n’est pas de notre fait ? ». Et je répondrai alors car -plus je prends de la canette… oups de la bouteille 😉, plus je pense autrement- qu’il est préférable d’être dans l’action et le mouvement que dans la révolte. En gros, à mes petits yeux… de presbyte, il est nettement plus productif (pour soi et pour la nature) de faire disparaître tout cela.

Prospectus, bouteilles bues en conduisant, bouteilles en plastique, vieilles photos de la plage... on trouve de tout aux abords de mon village
Prospectus, bouteilles bues en conduisant, bouteilles en plastique, vieilles photos de la plage... on trouve de tout aux abords de mon village
Prospectus, bouteilles bues en conduisant, bouteilles en plastique, vieilles photos de la plage... on trouve de tout aux abords de mon village

Prospectus, bouteilles bues en conduisant, bouteilles en plastique, vieilles photos de la plage... on trouve de tout aux abords de mon village

Est-ce un aveu de faiblesse que de ramasser les détritus des autres ?

Je ne suis pas thérapeute, loin de là, mais j’ai trouvé MA solution. J’ai vu durant chacune de mes courses ces canettes joncher les chemins, et à chacune de mes courses j’ai été peinée de regarder ce beau décor souillé. Peinée vraiment pour dame nature et notre planète. Et un matin en rentrant, j’ai trouvé MA solution comme une évidence. Je ne devais pas conspuer l’auteur(e) mais agir pour sauver ma campagne. J’ai enfilé ma tenue de jardin, mes bottes de pluie, mes beaux gants de jardinage, j’ai pris un gros sac et j’ai ramassé tout ce qui n’était pas naturel et non biodégradable… J’ai trié ce que j’ai pu, et je suis rentrée… apaisée et ravie de ce que j’avais fait pour ma planète… Même si ce n’est pas grand-chose… j’étais surtout DANS LE MOUVEMENT !

Ma campagne c'est ce rouge gorge ou cette tourterelle de Russie qui viennent picorer, c'est ce ciel flamboyant en soirée !
Ma campagne c'est ce rouge gorge ou cette tourterelle de Russie qui viennent picorer, c'est ce ciel flamboyant en soirée !
Ma campagne c'est ce rouge gorge ou cette tourterelle de Russie qui viennent picorer, c'est ce ciel flamboyant en soirée !

Ma campagne c'est ce rouge gorge ou cette tourterelle de Russie qui viennent picorer, c'est ce ciel flamboyant en soirée !

J’ai même bien ri en ramassant les détritus

Aussi bizarre que cela puisse paraître, j’ai effectivement bien ri en nettoyant les cochonneries des autres… Je mettrai ça sur le compte de mon imagination débordante et mes qualités d’inspectrice 😉… En effet, si j’ai remarqué qu’au début les canettes jetés étaient d’une bonne marque, dernièrement la qualité baisse et de façon drastique… A présent, on tape dans le hard discounter ! J’en conclus que les temps sont durs, même pour les cochons(nes)… Et qu’à force de boire de la bière de mauvaise qualité, ça doit faire mal à l’estomac… d’où le sachet de Maalox retrouvé non loin des bières… J’en ai parlé aux Pompiers qui passaient pour le calendrier… et bien figurez-vous qu’ils m’ont raconté qu’il y a quelques années ils avaient pris en flag un homme qui vidait bon nombre de canettes de bière avant de rentrer chez lui… Ensuite, le couple avait divorcé, mais que malgré sa maison vide, il continuait à boire en chemin et à prendre la nature pour une poubelle… Allez comprendre ! A la suite de cette histoire, j’ai senti « presque » de la compassion pour ce monsieur qui doit souffrir… A lui de trouver sa lumière et d’arrêter de polluer notre belle campagne !

Des médicaments, plastiques, ficelles, polystyrène, verre, métal... LA NATURE N'EN VEUT PAS !
Des médicaments, plastiques, ficelles, polystyrène, verre, métal... LA NATURE N'EN VEUT PAS !
Des médicaments, plastiques, ficelles, polystyrène, verre, métal... LA NATURE N'EN VEUT PAS !

Des médicaments, plastiques, ficelles, polystyrène, verre, métal... LA NATURE N'EN VEUT PAS !

Un acte isolé + un acte isolé = une belle énergie pour un monde plus respecté

Même si un acte isolé comme le mien peut paraître dérisoire, je me plais à penser que je ne suis pas la seule à réagir ainsi et que devant l’alerte rouge que nous envoie la planète, il est important de faire des petites choses aussi futiles soient-elles !

Belle année à toutes et tous de reconnexion avec la nature !

Belle année à toutes et tous de reconnexion avec la nature !

Allez à très vite pour de nouvelles aventures et que la force de la nature soit avec vous 😉 !

Publié dans état d'âme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cathlam 11/01/2020 19:37

Bravo a toi Colibri de la Beauce… J'ai bien ri en lisant ton esprit débordant d'imagination (même si j'aurais préféré une autre histoire !). On fait de même sur la plage on on va toujours équipés d'un sac qui revient pleins de détritus divers, un jour peut-être les gens comprendront que c'est eux-mêmes qu'ils détruisent en agissant ainsi. En espérant qu'il ne sera pas trop tard. En attendant BRAVO et continue, c'est bien.

Lescoupsdecoeur Dejoss 14/01/2020 18:39

Merci Cat ! Oui c'est certain, on aimerait rire d'autre chose ! Ca ne m'étonne pas de toi et ta tite famille ! Toujours à donner un petit coup de pouce à la planète ! A force on y arrivera à changer les mentalités ! Ne désespérons pas et continuons nos efforts !