Comment customiser une couverture pour l’offrir

Publié le par Jocelyne de Amorin

Quand on a épuisé toutes les idées de cadeau pour une personne alitée, j’ai pensé qu’une petite couverture bien chaude à customiser serait un présent utile ! Et j’ai fait mouche ! Alors, c’est avec joie que je partage ce petit DIY qui est à la portée de toutes et tous, sans forcément des notions de couture ! Allez, je vous dis tout !

Préambule :

Au vu de la customisation très personnelle que je vous présente ce jour, je ne peux vous cacher que mon papa est bien malade… Je suis à 400 km de lui et la dernière fois que je l’ai vu, c’est par la fenêtre… Merci la Covid… Il est resté longtemps à l’hôpital, et j’ai eu tellement de frustration que je me suis demandée ce qui pourrait bien lui faire plaisir… Bien sûr, on peut toujours offrir des gourmandises ou des vêtements, mais j’ai déjà épuisé toutes ces idées… Non, il me fallait un cadeau bien plus personnel, qui vienne de mes petits doigts agités et qui puisse lui servir pour se réchauffer… J’avais eu l’idée pour ma petite fille, mais finalement, très occupée actuellement par le crochet, j’ai laissé le projet de côté. Et finalement au détour d’une cogitation plus poussée, je me suis écrié « ah ah ! Ca y est j’ai trouvé l’idée qui fera plaisir à mon petit papounet !!! »…

Après de bonnes heures passées sur cette couverture, assurément j’y ai mis une dose d’amour incommensurable ! Et à défaut de pouvoir le serrer dans mes bras, cette polaire le réchauffe aujourd’hui tant physiquement que psychologiquement ! Alors, franchement, voici un cadeau génial qu’on peut décliner à l’envi ! Allez, c’est le moment de bosser non ? 😉 ! En revanche, dans la précipitation de cet ouvrage, je n’ai pas fait de photos de chaque étape car le temps m’était vraiment compté… ! Je vous prie de m'en excuser !

Ce qu’il vous faut pour customiser une couverture :

  • 1 couverture polaire (on en trouve partout à prix abordable et de toutes les couleurs)
  • 1 paire de ciseaux de précision
  • 1 ordi
  • 1 imprimante
  • 1 fil de coton de couleur contrastante
  • 1 aiguille à gros chas
  • 1 tube de colle à tissu
  • 1 papier transfert
  • 1 fer à repasser
  • 1 stylo Frixion (effaçable à chaud)
  • 1 feuille de feutrine de couleur

 

 

 

Etape N°1 : Le lettrage

Après avoir cherché durant quelques jours des gabarits en plastique de lettre assez grosses, je me suis rendue à l’évidence… La police était trop petite à mon goût ! J’ai donc pris pour alternative, mon ordi, un traitement de texte (comme word) et j’ai tapé les lettres à imprimer. Vous avez le choix, mais si vous voulez des lettres faciles à coudre, je vous propose d’utiliser la police de caractère « cooperblack » en taille 200. Après avoir imprimé, découpez toutes les lettres avec de préférence une paire de ciseaux de précision !

Une fois que vos lettres sont découpées dans le papier. A l’aide d’un stylo frixion, reportez chaque lettre sur la feutrine. Ensuite découpez le plus précisément possible chaque lettre. Ah oui, ça fait du boulot… Si vous êtes pris par le temps, limitez le nombre de lettres !

Dépliez votre couverture polaire sur une grande table et placez à blanc vos lettres de façon à les équilibrer sur la hauteur et la largeur. Une fois que l’emplacement est validé, mettez quelques points de colle derrière chaque lettre. Vous n’êtes pas obligé(es) mais si vous voulez gagner du temps par la suite, et qu’aucune lettre ne vrille… C’est une étape importante !

Etape N°4 : Fixation des lettres au point de feston

Pour comprendre le point de feston, il y a moults explications sur youtube. Mais je vous ai fait quelques photos pour comprendre.

Enfilez le coton sur l’aiguille, faites un nœud et sortez une première fois l’aiguille sur le devant de votre ouvrage juste sous le pourtour d’une lettre. On travaille de la gauche vers la droite. Ensuite on maintient le fil avec son pouce et on va piquer à 3 mm dans la lettre (en diagonale de l’endroit où est sorti l’aiguille la première fois). Et on repasse le fil au milieu du point. Ce qui donne un joli contour en coton. Après c’est super facile ! On continue à tenir le fil avec le pouce et on pique en même temps (pour gagner du temps) à 3 mm en diagonale et juste en dessous à la base de la lettre et on continue ainsi qu’à la fin en suivant les courbes des lettres. Pour terminer, on arrête le fil sur l’arrière de l’ouvrage.

Le fameux point de feston qui est finalement un point simple quand on a compris le truc ;) !
Le fameux point de feston qui est finalement un point simple quand on a compris le truc ;) !
Le fameux point de feston qui est finalement un point simple quand on a compris le truc ;) !
Le fameux point de feston qui est finalement un point simple quand on a compris le truc ;) !
Le fameux point de feston qui est finalement un point simple quand on a compris le truc ;) !

Le fameux point de feston qui est finalement un point simple quand on a compris le truc ;) !

Au début, j’ai mis plus d’une douzaine de minutes par lettre. Mais rassurez-vous, plus on travaille ce point, et plus on va vite ! Le tout est de rester régulier dans l’espacement des points !

Etape N°5 : Le bonus, l’impression d’une photo personnelle

Une fois de plus, c’est un petit bonus, votre petite couverture pourrait être parfaite sans cela. Mais, quand je pars dans une réalisation, j’ai vraiment une propension à en rajouter ! Pour cette étape, il faut imprimer une photo sur un papier transfert. Puis prendre un tee-shirt blanc de récup et passer le fer durant quelques minutes afin que le tissu soit bien imprimé. Ensuite, il vous suffit de découper un cœur et de l’arrimer au point de feston !

Bon pour cette ultime étape, je n’ai pas pris le temps de coller mon petit cœur… Bien dommage… car il a vrillé sur un côté et ça faisait un pli ! Grrrr bien sûr ! Du coup, j’ai fait une incision dans la polaire derrière et j’ai opté pour un petit remplissage en ouate de cellulose. Puis j’ai refermé par quelques points de couture. Et toc, plus de plis ! Non mais, je n’allais pas me faire enquiquiner en toute fin d’ouvrage par un pli ? Non ? C’est mal me connaître… pugnace que je suis 😉 !

 

Voilà l’ouvrage est terminé, idéalement il aurait fallu que je donne un petit coup de fer à repasser, mais la couverture devait être expédiée le plus vite possible. En tout cas, ce petit présent a été reçu avec une immense joie ! Il n’en fallait pas plus pour me faire plaisir par ricochet ! Telle une couverture magique, je me dis que dans les moments difficiles, je serai présente grâce à elle auprès de mon papounet ! Et qu’en attendant de le voir, je pourrai métaphoriquement, l’entourer de tout mon amour et de ma chaleur ! Je t’aime PAPA !

© Jda

A très vite pour de nouvelles aventures créatives !

 

Publié dans DIY, Couture, Diy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cathlam 12/10/2020 08:45

C'est vrai qu'on y pense pour les enfants mais pas pour les malades; C'est un super idée !! Bravo… c'est bourré d'amour et de bienveillance. J'adore. Je pense bien "piquer" l'idée... et les lettrines !

Lescoupsdecoeur Dejoss 12/10/2020 15:27

Merci merci ! Au moins c'est utile ! Avec plaisir pour voir prochainement ta réalisation ;) ! Belle journée à toi.