Eure et Loir : ma campagne adorée !

Publié le par Jocelyne de Amorin

Point de DIY cette semaine ! Non, cette fois, j’ai envie de sortir de mes habitudes afin de vous parler de ma campagne adorée : l’Eure et Loir. C’est mon point d’ancrage, le lieu où je me ressource en me reconnectant avec la nature… Et en ce dimanche ensoleillé, je vous embarque faire une petite virée autour de chez moi ! Allez, je vous dis tout !

Préambule :

Cela fait plus de 15 ans que nous avons posé nos valises dans un petit village du 28, au tout début de l’Eure et Loir. Certes, ça fait loin quand on travaille à Paris ou en banlieue (personnellement je mets un peu moins de 2H par trajet… et ce, c’est quand tout va bien et qu’il n’y a pas un grain de sable dans les rouages), mais malgré tout, je n’ai jamais AU GRAND JAMAIS regretté notre choix de vie. Fille de Lorraine, j’ai pourtant fui la campagne et suis venue à Paris pour mes études… Cependant, après avoir eu la fierté d’avoir un beau « 75 » sur ma plaque minéralogique, lorsqu’on a un enfant, on finit par se dire que la ville et sa pollution c’est bien, mais pas pour y vivre trop longtemps… Alors, voilà, je vais vous parler de ma campagne toute proche autour de la maison et de quelques anecdotes au passage… Prêt(e)s pour une balade ?

Senantes :

Senantes est un petit village de moins de 500 âmes, mais au fort passé historique ! Je n’aurai pas l’outrecuidance de vous faire un topo historique, je suis encore trop verte sur le sujet 😉 ! Situé à équidistance de Chartres et de Dreux (30 km environ), c’est en tout cas, mon havre de paix et un joli écrin de verdure. On retrouve des écrits datant de 774 qui parle de Seno Nemeton « vieux temple » ou « vieux sanctuaire » ce qui suppose qu’il y avait un temple de tradition celtique (gaulois), et ce n’est qu’en 1250 qu’on parle réellement de « Senantes ». Dans ce village, on trouve une église ainsi que la chapelle Sainte Geneviève qui a été construite sur un site Druidique référencé par les archéologues. Juste à côté de la Chapelle coule la Maltorne et d’ailleurs, la Fontaine de Coudray a été un haut lieu de pèlerinage jusque dans les années 1960 (voir photo). C’est d’ailleurs un endroit où je vais très souvent ! On prêtait à cette eau un pouvoir de guérison !

 

La chapelle Sainte Geneviève, Senantes, Eure et Loir
La chapelle Sainte Geneviève, Senantes, Eure et Loir

La chapelle Sainte Geneviève, Senantes, Eure et Loir

Quand l’appel de la nature se fait sentir dès potron-minet !

Il y a des matins, où plutôt que de courir en intérieur la nature m’appelle ! C’était ainsi en ce samedi… La campagne était encore endormie, mais les températures clémentes. J’ai chaussé mes baskets, pris mon tel (géolocalisé pour la tranquillité de mon homme), mon crucifix (eh oui je cours avec lui et quand je flanche, il m’apporte une énergie insoupçonnée), et ma meilleure volonté ! Le soleil se levait à peine et la brume commençait tout juste à retirer son grand manteau sur la nature. Je peux vous assurer que cette vision est d’une beauté absolue, l’odeur d’humus, de rosée fraîche sont toujours un ravissement pour mes sens en alerte. Alerte, le mot est posé, car je savais qu’à cette heure matinale, la faune et la flore encore endormis, j’allais faire quelques rencontres…

La campagne, ça me gagne ;)La campagne, ça me gagne ;)
La campagne, ça me gagne ;)La campagne, ça me gagne ;)
La campagne, ça me gagne ;)La campagne, ça me gagne ;)

La campagne, ça me gagne ;)

Je vous dis tout de suite que je n’ai pas été performante en matière de vidéo et que je ne pourrai pas prouver ce que je vais vous conter ici…

Je descends de la maison, mon téléphone en main (pour une fois), je démarre doucement et je m’engouffre dans un petit chemin… Là, j’entends un bruissement de feuilles… je m’approche sans faire trop de bruit et voilà que je vois un petit écureuil qui saute de branche en branche. Je saisis derechef mon tel et me mets en mode « vidéo », je savoure tout de même la scène en me disant que je pourrai partager cela plus tard sur les réseaux… Mais « paf le chien » je m’aperçois que je n’ai pas appuyé sur le bouton pour immortaliser ce beau spectacle… Je me marre toute seule en poussant tout de même un « ohhhhh noooon ! »… Je me remets en course, je parcours encore 50 mètres et là, je sens une grosse présence… Sous mes yeux émerveillés, je vois un troupeau de biches et de jeunes cervidés (suis pas encore assez au fait pour vous donner plus de détails quant à la nature des ces animaux) mon téléphone toujours dans la main, je filme… enfin, je crois que je filme ! Je me régale de ce spectacle et pense déjà à un post futur… Mais « re-paf le chien » ce fameux bouton rouge, me joue définitivement des tours… Au même moment, je réveille une nichée de poules faisanes qui prennent leur envol en me rouspétant au passage… « Je sais, il est tôt les amis… » ! Je comprends que ce spectacle merveilleux de la campagne qui se réveille ne doit pas être divulgué, alors, je remercie vivement Dame Nature et range définitivement mon téléphone dans mon sac… Après tout, j’ai un jogging à faire ! Je me remets en course, et je retombe sur un autre écureuil qui vit dans un endroit bien précis mais qui, lorsque je le vois (on est presque des habitués tous les deux) s’amuse avec sa queue à faire des roulades… Bref, je reprends ma course en me disant que définitivement ce petit écureuil est bien étrange mais il me fait rire car il semble bien bien joyeux à chaque fois que je le vois ! Autant de gaité coule sur moi par ricochet 😉 !

J’ai continué mon chemin en ramassant tous les cadeaux de la nature ! Ce que je nomme cadeaux de la nature, ce sont les plumes laissées par les différentes espèces d’oiseaux qui sont très nombreux par ici. Je les coince dans mes cheveux (oui je pourrais faire peur, entre mon crucifix en poche et mes plumes sur la tête… le portrait est plus que sympathique !) et je termine toujours ma course par une petite pause à la Chapelle Sainte Geneviève où cette fois encore j’ai délogé un couple de canards qui nidifient sur les bords de la Maltorne !

Les abords de la Maltorne

Les abords de la Maltorne

Alors quand je reviens de mes petites virées sportives, je vous prie de croire que je suis chargée, pour ne pas dire blindée, d’ondes bienfaitrices ! Certes, j’ai mon quota d’endorphines qui aide, mais j’ai surtout une ribambelle d’images et de sensations ultra-positives ! Et croyez-moi, en ce moment, je les cultive car j’en ai le plus grand besoin 😉 !

Quand la nature m’arrête par toutes ces splendeurs

Hormis le fait que j’adore la région car il y a beaucoup d’animaux, la flore ne me laisse pas insensible pour autant… Combien de fois, ais-je dû arrêter ma voiture (alors que j’étais juste en timing) pour saisir un ciel flamboyant qui m’invite à la contemplation ! Que ce soit le matin, ou le soir, chaque jour ma campagne est différente… Au printemps, je suis saisie par l’immensité des champs de colza qui tapissent largement les terres d’Eure et Loir. Aujourd’hui, grâce à la diversification, on y trouve aussi des champs de lin… Ces étendues bleues sont saisissantes de beauté ! A l’heure de la culture responsable, on peut découvrir des prairies de coquelicots qui durent longtemps pour ma plus grande joie ! Et quand vient le temps des moissons, je m’arrête systématiquement pour immortaliser ces champs de céréales, ainsi que ces gros rouleaux de paille où j’aimerais me jeter dedans !

Eure et Loir, ses champs de colza, de lin, de coquelicots...
Eure et Loir, ses champs de colza, de lin, de coquelicots...
Eure et Loir, ses champs de colza, de lin, de coquelicots...
Eure et Loir, ses champs de colza, de lin, de coquelicots...
Eure et Loir, ses champs de colza, de lin, de coquelicots...
Eure et Loir, ses champs de colza, de lin, de coquelicots...
Eure et Loir, ses champs de colza, de lin, de coquelicots...

Eure et Loir, ses champs de colza, de lin, de coquelicots...

Vous l’aurez compris, je crois, je suis amoureuse de ma campagne, et force est de constater qu’elle me le rend bien, car je sens cet amour au plus profond de moi.

Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir
Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir
Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir
Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir
Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir
Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir
Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir
Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir

Quand vient le temps de la moisson en Eure et Loir

Une rencontre impromptue en ce dimanche !

Je finirai par vous raconter encore une petite aventure incroyable que j’ai vécu ce jour et que j’aimerais vous faire partager ! Hiver comme été, je nourris les oiseaux (ok, je sais… en été, on devrait les laisser se débrouiller seuls… mais que voulez-vous, le spectacle est si réjouissant que je n’arrive pas à ma raisonner… !). Et c’est souvent que j’arrive à saisir un cliché d’un rouge-gorge, une mésange, un moineau, les tourterelles sont aussi dans la place et se sont construits plusieurs nids dans le jardin, on y trouve aussi des piverts, des corneilles et d’autres que je n’ai pas encore identifié. Mais aujourd’hui, je vous parle d’une petite bête aillée qui n’a rien à voir avec eux… Les chauves-souris ! Amies du jardin, je n’ai pas peur de ces petits chiroptères qui sortent en bande le soir vers 21h00 et qui tournoient au-dessus de ma terrasse. Eh bien figurez-vous qu’en ce dimanche, alors que j’étais au téléphone juste devant la porte d’entrée grande ouverte. Je sens comme quelque chose qui vole autour de moi et qui vient se poser sur mes orchidées… Comme je n’ai senti que le mouvement, je pense que c’est un gros papillon qui vient de me frôler… Mais que nenni ! C’est bel et bien une belle chauve-souris qui vient de se poser dans mes orchidées ! Je saisis immédiatement mon tel, en lui demandant de ne pas bouger (Oui je me prends pour Blanche-Neige à mes heures perdues 😉), je réalise ma photo. Puis, je prends mes gants de jardinage posés juste à l’entrée et je récupère délicatement la chauve-souris en lui parlant. Elle me répond dans sa langue de chauve-souris (je ne les savais pas aussi bavardes d’ailleurs !). Je sors, j’ouvre mes mains, elle me gratifie encore d’un gazouillis trop mignon et reprends son envol tout en douceur !

Trop ravie de cette visite et de la symbolique qui va avec !
Trop ravie de cette visite et de la symbolique qui va avec !

Trop ravie de cette visite et de la symbolique qui va avec !

Voilà pour cette dernière anecdote en date ! Vous comprenez mieux à présent l’amour que je dédie à ma petite ville de campagne, à ses environs et à ses habitants quels qu’ils soient !

J’espère que la balade vous aura plu ! Je vous remercie ici pour votre fidélité et vous dis à très vite pour de nouvelles aventures, créatives ou autres !

© JdA

Vous avez aimé mes photos ? Elles auront peut-être la chance d'être sélectionnées par la Mairie de Senantes pour une exposition très prochaine (le 22 septembre 2019) en la Chapelle Sainte Geneviève ! Venez nombreux !

Publié dans campagne, Eure et Loir, Senantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isa Marie 16/09/2019 07:31

Coucou chère Joss,
Merci d'avoir partagé ces si beaux moments pleins de beauté et de poésie ! J'adore l'idée que Dame Nature t'ait montré la voie... Photos et films limités, car il faut savourer l'instant et à nous lecteurs, de nous lever tot et de chercher les mêmes joies pour les vivre ensuite. Les mots suffisent !
Nb : pense à venir jouer sur le blog pour gagner des entrées pour els fêtes des plantes de Saint Jean de Beauregard, Jossigny, Orcher (Normandie) et Chantilly. J'exposerai mes aquarelles dans les orangeries des châteaux de Jossigny et d'Orcher... A bientôt ?
Le lien pour les entrées coupe file est ici http://www.grelinettecassolettes.com/2019/09/agenda-de-fetes-de-plantes-d-automne-2019.html
Amitiés d'Isa Marie

Lescoupsdecoeur Dejoss 16/09/2019 09:59

Coucou Chère Isa-Marie ! Un grand merci à toi pour ce message et ton passage sur mon blog ! L'heure de la reconnexion a sonné ! Il était temps, car j'étais un peu perdue dans les méandres... Merci de me confirmer ce que je pressentais : il est essentiel d'inviter à la rêverie ou à tout simplement sortir de chez soi s'aérer sans pour autant prouver mes dires !! Ou alors il faudrait que je me mette une Gopro sur la tête !! Merci pour ton invitation à venir jouer sur ton blog ! Ce sera fait très vite car j'aime beaucoup tes aquarelles et les découvrir dans un lieu si chargé d'histoire serait juste magique ! A très vite !! Je t'embrasse. Joss ;)

cath 15/09/2019 21:21

T'as pensé à postuler pour l'office de tourisme ??? Pour un peu on viendrait tous s'installer dans le 28 !

Lescoupsdecoeur Dejoss 16/09/2019 09:46

Coucou Cat ! Tu me feras toujours autant rire toi ;)! Mais, c'est peut-être mon destin ! Ambassadrice de l'Eure et Loir ?! Mais pourquoi pas ?! Merci pour cette idée lumineuse ! Je t'envoie 28 gros bibis !!! Joss