Ma fleur de lys en mosaïque est définitivement sauvée !

Publié le par Jocelyne de Amorin

Vous vous rappelez cet hiver ? Je m’interrogeais sur la préservation de ma fleur de lys en mosaïque ? Ca n’a pas été simple, mais j’y suis parvenue ! Alors, cette semaine, je délaisse aiguilles, fils, perles et autres réjouissances pour vous parler bricolage et béton au sol ! Allez, je vous dis tout !

Préambule :

Il y a quelques années, j’ai réalisé cette mosaïque sur le sol de mon ancienne salle de bains … Une épopée que vous pouvez lire en cliquant sur ce lien ! Vous ne serez pas déçus !

N’étant plus une pièce d’eau, mais mon futur mini atelier, j’ai, dans un premier temps, retiré tous les morceaux de marbre tout autour. Cerise sur le gâteau, j’ai même dû refaire tout l’entourage bleu qui avait été endommagé ! Ensuite, j’ai cogité, cogité, pesé le pour et le contre, fait des repérages pour trouver un carrelage qui pourrait se marier avec ma fleur de lys… Bref, après avoir tout imaginé, je me suis dit qu’une sorte de béton au sol serait plus approprié…

Idéalement, j’aurais pu acheter un béton ciré du style Mercadier, mais ce n’était pas à la portée de ma bourse… Quoi que si je fais le calcul du matériel que j’ai utilisé, je pense que je ne serais pas loin du prix d’un gros pot de béton déjà coloré… Enfin, l’important est le résultat final ! Et, je ne suis pas mécontente ! Mais j’ai eu quelques petites mésaventures… ah ben, vous pensez bien 😉 ! Allez, je vous raconte !

 

Ce qu’il vous faut pour refaire un sol en béton ?

  • Des sacs de ragréage P3 fibré autolissant Bostik
  • 1 platoir flamand
  • 1 ponceuse électrique
  • Du papier à poncer (gros grains)
  • Une éponge humide
  • De la peinture pour sol Ripolin

Comment remettre à niveau un sol ?

Pour cette contrainte, il n’y a pas à tergiverser ! Il faut tout simplement utiliser des sacs de 25 kg de ragréage. Je vous conseille d’utiliser du ragréage fibré P3 (plus solide vs les fissures) et autolissant de la marque Bostik ! Avant d’acheter, faites un tour pour voir les prix les plus compétitifs car ils peuvent varier de 24 à 90 euros ! C’est fou d’ailleurs ! Mes sacs, je les ai achetés chez Bricorama Rambouillet pour 24,80 € (l’unité) !

Le sol doit être impérativement propre et sec avant de verser le ciment qui se nivelle seul… Enfin, il faut l’aider un peu quand même avec un platoir flamand (pointu ou à bout rond) ! Il faut qu’il soit bien liquide et idéalement sans grumeau ! Si c’est le cas, vous pouvez les écraser avec le platoir, mais c’est mieux sans ! Ensuite, il faut laissez sécher sans marcher dessus… bien entendu !

La différence de niveau entre le sol et le carrelage de ma mosaïque ne devait pas excéder plus de 1.7 cm… Mais, malgré tout, j’ai dû mettre dans ce petit 4 mètres carrés pas loin de 4 bons sacs ! Heureusement, j’ai un homme fort à la maison car il m’est impossible de porter seule un sac de 25 kg !

Puis, est arrivé le jour de la dernière couche de ragréage qui devait venir mourir sur le bord des carrelages de ma mosaïque ! Alors que les autres couches n’ont présenté pratiquement aucun défauts… Mon Dieu, la dernière couche m’a donné du fil à retordre ! Impossible de faire un enduit à surface plane, bien lisse, propre quoi… Et pour finir, lors du séchage, ma Fanny est passée par là… Super, trop contente de voir une patte de chien… Génial, du bonheur quoi !

Alors, en vous contant cela, j’ai bien conscience que le ragréage n’est pas un produit de finition… Mais j’aime les défis, les sauvetages impossibles… Donc, après m’être lamentée d’être la plus nunuche des nunuches, j’ai cessé de m’autoflageller et cogité à des solutions.

J’ai testé si le ponçage pouvait être mon issue de secours… Et contre toutes attentes… OUI mais à condition de l’humidifier gentiment (pas trop quand même sinon vous fragiliseriez votre papier de ponçage)… Equipée d’une nouvelle ponceuse vibrante, d’une éponge humide et de papier abrasif à gros grains, j’ai, en deux heures environ, pu rattraper toutes les imperfections de mon sol !

Opération ponçage ! Avec ce sol et ses imperfections... pas d'autre choix !

Opération ponçage ! Avec ce sol et ses imperfections... pas d'autre choix !

Après deux heures de ponçage, les aspérités s'effacent gentiment...
Après deux heures de ponçage, les aspérités s'effacent gentiment...
Après deux heures de ponçage, les aspérités s'effacent gentiment...
Après deux heures de ponçage, les aspérités s'effacent gentiment...
Après deux heures de ponçage, les aspérités s'effacent gentiment...

Après deux heures de ponçage, les aspérités s'effacent gentiment...

La partie n’était pas terminée mais, à ce stade, j’ai pu pousser un ouf de soulagement. Ensuite, j’ai pensé qu’une couche de peinture pour sol uniformiserait tout le support. Après une première couche de peinture posée à la patte de lapin (n’ayez crainte, ce n’est pas un truc de sorcière, mais bel et bien un rouleau tout mini 😊) il y avait encore quelques traces plus ou moins brillantes… Une deuxième couche là-dessus et le rendu est pas mal du tout et lisse !

Après deux couches de peinture, le sol est enfin net !
Après deux couches de peinture, le sol est enfin net !
Après deux couches de peinture, le sol est enfin net !
Après deux couches de peinture, le sol est enfin net !

Après deux couches de peinture, le sol est enfin net !

Il me reste encore les plinthes à faire, mais pour le sol c’est ok et surtout ma fleur de lys est sauvée ! Car c’était bien là le but !

Allez, à très vite pour de nouvelles aventures créatives !

© Jda

Retrouvez-moi sur le site www.lionshome.fr avec lequel je suis partenaire

Ma fleur de lys en mosaïque est définitivement sauvée !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cath. 14/04/2018 19:02

Félicitations et beau sauvetage !!! Elle est superbe. On dirait qu'elle a été conçue pour. Les archéologues du futur te remercient.

Lescoupsdecoeur Dejoss 17/04/2018 19:52

Merci ma Cat ! Finalement c'est pas si mal le ragréage ;)) ! Mince... j'ai omis de signer cette future oeuvre d'art pour les archéologues ;)))) MDR !