Tricot : Pourquoi faut-il faire un échantillon

Publié le par Jocelyne de Amorin

Durant les prochains mois, je vais vous parler layette ! Mais avant de partir dans des réalisations, je voudrais vous parler de l’importance de faire un échantillon lorsqu’on s’attaque à un ouvrage. Allez, je vous dis tout !

Préambule :

Je vous ai déjà raconté que je suis une acheteuse compulsive de laine ?! Eh oui, une jolie pelote croise mon chemin, hop, je l’achète… Sauf qu’à acquérir de la laine au coup de cœur, ça n’apporte pas grand-chose, hormis saturer mes placards…

Bref, aujourd’hui, j’ai pas mal de pelotes mais pour les utiliser et donc s’adapter à un ouvrage précis, il y a une étape ESSENTIELLE pour ne pas dire MAJEURE : celle de réaliser un échantillon… Et pourtant, je sens aussi que la simple évocation de ce mot fait grincer les dents de tous les amateurs de tricot… Mais peut-on y échapper ? La réponse est sans appel… « NON » !

Un échantillon ?? Mais pourquoi donc ?

Toute pelote est vendue encerclée d’une bague. Sur cette bague, on trouve le fameux carré « magique » qui indique que pour 1 nombre de mailles donné, on doit se retrouver avec une certaine mesure en centimètre.

Oh la belle bague ;) ! C'est pas du 18 carats... mais pas loin !

Oh la belle bague ;) ! C'est pas du 18 carats... mais pas loin !

Il n'est pas beau ce petit échantillon tricoté avec amour par Virginie de la Petite Boutique ?! 

Comment adapter un modèle avec la laine dont vous disposez ?

Maintenant que je vous ai parlé de l’intérêt d’un échantillon. Allons plus loin, et grâce à lui, voyons une autre utilité à sa réalisation !

Eh oui, cet échantillon ne vous indique pas seulement que la tension de votre fil est bon, mais il permet de vous adapter à toutes les situations après un petit calcul savant 😉

Voyons un exemple concret à présent !

Je dois réaliser un bonnet avec une laine de 3.5 et des aiguilles à 3.5. Hors de mon côté, j’ai bien les aiguilles de 3.5 mais le fil est de 3 !

J’ai donc réalisé mon échantillon avec ma laine 3 et mes aiguilles 3.5. Et après quelques lignes, j’ai mesuré et heureuse de trouver le même de mailles et de cm, j’ai crié victoire trop tôt… Ok, la rigueur de mon échantillon me prouvait que tout allait bien… Mais dans mon euphorie, j’ai monté le nombre de mailles indiqués sur le modèle…

Et je me demande bien encore à cette heure ce qui a bien pu me passer par la tête… oh ben probablement pas un éclair de génie…

Car ma grande erreur est d’avoir oublié l’essentiel ! Faire le parallèle entre mon échantillon de laine et les mesures du bonnet à réaliser ?!

Ben évidemment une petite preuve par 3 ou une proportionnelle aurait été salvateur dans mon cas !

Le calcul à faire est donc de : 47 mailles (mon échantillon) X 20,5 (cm de mon ouvrage) / 17 (la valeur de mes 47 mailles en cm) = 56.6 soit 57 mailles !

Voilà donc le calcul final pour obtenir 20.5 cm de largeur ! Ce qui m’indique que je dois faire 57 mailles avec mon fil N°3 contrairement à 47 (si j’avais eu le bon fil).

Bon ben, l’essentiel est d’avoir retenu la leçon ! Pas vrai ? Et la prochaine fois, je ne mettrai pas mes neurones au placard ! Mais aujourd’hui grâce à mon échantillon (que je ne pesterai plus à faire) je saurai m’adapter à toutes les situations et utiliser toutes les pelotes coup de cœur achetées de façon… anarchique !

 

A très vite pour de nouvelles aventures créatives !

 

Vous avez aimé cet article ? Vous apprécierez peut-être celui d’une écharpe trop petite devenue snood, ou de mon cœur en point de blé, ou du snood au point de riz qu’a réalisé ma chérie ! Voire mon article sur comment lire un diagramme de tricot !

© Jda

Retrouvez-moi sur le site www.lionshome.fr avec lequel je suis partenaire

 

Tricot : Pourquoi faut-il faire un échantillon

Publié dans DIY, tricot, tricot débutante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article