Je customise mes espadrilles !

Publié le par Jocelyne de Amorin

Je customise mes espadrilles !

Le soleil est enfin de retour ! Vite, troquez vos bottes de pluie contre des espadrilles ! Cette semaine, je vous propose un petit atelier créatif pour customiser vos chaussures estivales ! Alors, je ne sais pas si avec elles, vous danserez du disco ou ferez du vélo, mais en espadrille (comme le prétendait le jingle d’une pub des années 80) on se sent léger ! Allez, je vous dis tout !

Je customise mes espadrilles !

Préambule

Les espadrilles c’est sympa pour l’été. Mais je préfère de loin celles à talons. Affaire de goût me direz-vous ! Il y a deux ans, j’ai acheté une paire un peu spéciale… Spéciale par leur forme allongée façon babouche. Seul hic pour moi leur couleur… J’avais le choix entre un rose bonbon ou un vert. Au final, je suis partie sur le vert. Je les ai conservées dans mon placard et il y a peu, je suis retombée dessus et j’ai fait une tentative de teinture. Je dis bien « tentative » car ma teinture a subi un petit couac de parcours (mais l’important réside dans le fait que j’ai compris mon erreur), et que j’ai dû sortir mes peintures pour tissu. Allez, on se met au travail !

Je customise mes espadrilles !

Ce qu’il vous faut :

Etape N°1 : Comment teindre vos espadrilles

J’ai longtemps hésité à tenter l’expérience. Et puis un jour, je me suis lancée… Après avoir lu (mais mal) la notice explicative, on vous explique que vous devez mouiller votre support. Puis les mettre dans le tambour de votre machine à laver avec le petit sac de couleur gris du kit Coloria et verser le deuxième sac qui est en fait le sel fixateur. De faire un cycle normal COMPLET ! Voilà où se situe mon erreur… Ayant lu en diagonale la notice, j’avais compris que dès la fin du cycle de lavage, il fallait stopper la machine. L’ouvrir et relancer un cycle complet avec sa lessive habituelle… Alors, lorsque j’ai arrêté le cycle de ma machine, j’étais ravie de constater que l’entièreté de mes espadrilles étaient grises (tissu et corde du talon comprise). J’ai donc relancé un nouveau cycle complet en y ajoutant ma lessive habituelle et là patatras. En sortant mes shoes, exit le gris, seul le talon était bien teint mais c’était loin d’être parfait ! En conclusion, pour teindre correctement vos espadrilles, il aurait fallu laisser s’achever le premier cycle de lavage complet qui aurait fixé la couleur, puis en faire un deuxième avec lessive. Eh oui c’est en faisant des erreurs qu’on apprend ;)

Etape N°2 : Je teins le talon en corde

Je n’ai malheureusement pas une deuxième paire pour retenter l’expérience. Désolée ! Quoi qu’il en soit, je ne suis pas certaine que la couleur serait restée sur le bord de la semelle en caoutchouc, ainsi que sur les points de colle qui ont permis d’arrimer la cordelette. Donc pour cela, rien de plus simple, utilisez un marqueur indélébile (le plus mat possible) et passez-le sur l’ensemble de la cordelette pour obtenir une couleur uniforme, sur les bords en caoutchouc des espadrilles et sur les nombreux points de colle. Laissez sécher.

Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !
Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !
Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !

Etape N°3 : Je peins la toile en tissu de mes espadrilles

J’ai opté pour une peinture à tissu de couleur grise avec des micro-paillettes qui brillent au soleil. (Malheureusement, je n’ai pas réussi à faire une belle photo de leur éclat). Pressez le tube sur le tissu et appliquez la peinture consciencieusement pour cacher toute la trame verte. Au départ, j’ai utilisé un pinceau à pochoir, mais finalement j’ai vite réutilisé mon petit pinceau de précision. Peignez tout le dessus de l’espadrille. Et n’hésitez pas à tamponner le tissu avec votre pinceau, afin que la peinture rendre bien en profondeur dans les fibres. On ne doit plus voir la couleur verte ! Laissez sécher une nuit. Pour finir, il vous reste à teindre le grand lacet vert. Pour cela, j’ai utilisé une peinture noire. Mais attention, la peinture a tendance à rigidifier le tissu qui n’est pas très agréable sur la peau, même sur les chevilles. Il est fort probable que j’investirai dans un joli cordon satiné. Mais pour le moment, j’ai fait avec ce que j’avais ! Je suis ravie de la nouvelle sobriété de mes espadrilles qui font m’accompagner tout au long de l’été !

Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !
Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !
Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !
Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !
Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !
Je customise mes espadrilles !Je customise mes espadrilles !

A très vite pour de nouvelles aventures créatives !

© JdA

.

Publié dans DIY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cath. 26/06/2016 19:05

En les portant qqs jours ça ne déteint pas sur les pieds ?

Lescoupsdecoeur Dejoss 27/06/2016 12:22

Coucou Cath ! Alors si la teinture avait fonctionné... peut-être ! Mais là, étant donné mon couac de parcours, le tissu à l'intérieur est resté vert et impossible de voir la peinture du dessus traverser le tissu. D'ailleurs, ça imperméabilise l'espadrille ;) Encore mieux !