Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !

Publié le par Jocelyne de Amorin

Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !

Les amateurs de thés de qualité connaissent tous la maison Dammann Frères. Mais savez-vous que cette entreprise familiale est encore une des rares aujourd’hui à réaliser ses assemblages en France ? Pour mon plus grand plaisir, j’ai eu l’occasion de visiter cette belle marque du patrimoine français. C’est à Dreux qu’est situé leur site de production de 30 000 m2. Suivez-moi pour une visite guidée…

Préambule :

Le thé j’aime ça ! Pour mon travail, j’en teste bon nombre alors lorsque Pierre (Mister Super RP de cette marque) m’a proposé de visiter l’usine à Dreux (hey hey y’a du beau monde dans mon 28 !) de cette belle maison au passé historique, j’ai bien sûr saisi l’occasion !

L’aventure Dammann en quelques dates…

Dammann, une histoire qui remonte au temps de Louis XIV !

L’aventure débute en 1692, lorsque le roi Louis XIV accorde au « Sieur Damane » le privilège de la vente en France « de caffé, thé, sorbec et chocolat ». Au fil des siècles, la société évolue mais, c’est à partir de 1949 qu’elle va se développer sous l’impulsion de Jean Jumeau-Lafond.

Un artisan inventif

A cette époque, la maison Dammann n’est que « fabricante » de thés. En effet, sans aucune boutique, elle fournit des épiciers de renom à Paris et à Londres. Jean Jumeau-Lafond achète les thés cueillis dans les plus grands jardins et confectionne lui-même ses assemblages. Artisan créatif, il est d’ailleurs l’inventeur des thés parfumés qui marquent un tournant dans l’histoire du thé en France.

L’amour pour inspiration

Fleuron de la Maison Dammann, le « goût Russe Douchka » est créé en 1954 par Jean Jumeau-Lafond. Cette création mythique mérite une petite mise en lumière… L’épouse de Jean Jumeau-Lafond qui était russe, appréciait de siroter son thé avec une rondelle d’orange. Il n’en fallut pas plus pour inspirer Monsieur ! Dans l’unique pièce chauffée de l’appartement, qui était celle des enfants, il a l’ingénieuse idée de mettre à sécher des couches de thé Earl Grey entre des feuilles de buvard d’écolier imbibées d’huile essentielle d’orange provenant de Grasse. Après quelques semaines de séchage, le premier thé parfumé à la française était né ! De ses débuts à nos jours, la Maison a développé pas moins de 3000 recettes de mélanges…

Les années 90

C’est au cœur des années 90 que Jean Jumeau-Lafond laisse l’affaire familiale à ses deux fils, Jacques qui s’occupera de la direction et Didier du développement. La saga Dammann FRERES débute alors ! Ces années sont marquées par une invention qui a révolutionné la consommation de thé ! Eh oui les inventeurs du sachet cristal, cette élégante mousseline dont l’étiquette est soudée (et non pas collée) qui permet aux feuilles de thés de s’épanouir pleinement et ainsi de diffuser leurs précieux arômes… C’est eux !

Les années 2000

Aujourd’hui, la maison Dammann Frères est gérée par Flora, la fille de Didier et de son neveu Emmanuel, qui n’est autre que le fils de Jacques. Gentillesse et humilité chevillées au corps, c’est eux qui m’ont accueillie royalement dans leur univers !

Quelques clichés de ma visite…

Guidée par le responsable de production du site, un ancien œnologue reconverti dans le thé, ce gentleman passionné m’a ouvert les portes de son paradis aux milles et une senteurs !

Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !

Voici la zone de stockage où sont entreposés durant deux semaines des thés provenant de contrées lointaines comme : la Chine, l’Inde, le Sri Lanka, le Japon mais aussi le Vietnam et le Rwanda. Le thé y est stocké durant 2 semaines. Lors de cette période, des tests organoleptiques et sanitaires sont pratiqués. Un seul ballot non conforme et c’est la destruction ! On ne badine pas avec la qualité chez Dammann !

Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !

Itou pour le dépoussiérage ! Le thé passe dans une grosse cuve pour être débarrassé de ses impuretés et parfois (voire même souvent) de bonnes feuilles de thé… Mais tel est le prix de l’excellence ! Immédiatement, j’ai eu une pensée pour tous les thés en sachet de marque testés par mes soins jusqu’ici… J’ai dû ingurgiter des quantités astronomiques de poussières de thé… A l’avenir, je serai plus regardante… Croyez-moi !

Après le dépoussiérage, on passe à la phase aromatisation. Huiles essentielles, zestes de fruits, fleurs (triées à la main ! Excusez du peu ! Un vrai travail d’orfèvre). Puis après séchage, ce sera le temps du conditionnement en vrac ou en sachets cristal !

Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !
Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !
Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !Ma visite au cœur de la maison de thés Dammann Frères, à Dreux !

Ma visite s’est achevée par une dégustation en compagnie d’Emmanuel, où j’ai eu l’immense honneur de pouvoir goûter en exclusivité (ah ah ça fait toujours plaisir !) une nouveauté de la rentrée qui m’a fait fondre ! Il s’agit de « Pecan Pie » un thé noir aux arômes de noisettes, noix de pécan, amande, pistache et miel. 100 g à 6 €. Ses notes gourmandes, rondes en bouche, ont savoureusement fait chavirer mes papilles !

Et pour couronner le tout, je suis sortie de cette escapade enchanteresse avec ma sélection personnalisée de thés (spécial gourmande)… je crois bien que j’ai été repérée ;) Sans oublier cependant d'immortaliser des plans de théiers. Ok, ils sont encore un peu malingres mais suis certaine que la riche terre d'Eure et Loir (son soleil... moins) sera bonne avec eux !

Allez Dame Nature, un ti coup de pouce s'il vous plait !Allez Dame Nature, un ti coup de pouce s'il vous plait !

Allez Dame Nature, un ti coup de pouce s'il vous plait !

En conclusion, je vous recommande vivement d’offrir ou de vous offrir les thés de la Maison Dammann… Eh non ils ne coûtent pas un bras ;) Il y a de superbes petits coffrets à 30-33 €, de jolies petites boîtes en fer entre 12-15 €, et même des sachets vrac élégants à 8 € ! N’hésitez plus !

Remerciements chaleureux à toute la Team de la Maison Dammann Frères pour leur accueil et leur gentillesse ! Et spéciale dédicace à Pierre qui m’a proposé cette belle sortie !

© Jda

Publié dans conso

Commenter cet article