4 recettes de galette des rois pour fêter dignement l’Epiphanie !

Publié le par Jocelyne de Amorin

4 recettes de galette des rois pour fêter dignement l’Epiphanie !

Chaque année, dès le premier dimanche du mois de janvier mes papilles sont en émoi ! Petite, je pouvais me rendre malade et manger une galette entière pour trouver la fève. Aujourd’hui, je suis plus raisonnable, mais être la reine d’un jour est toujours un plaisir. Traditionnelles ou originales, voici quatre recettes de délicieuses galettes à réaliser pour une Epiphanie réussie ;)

Un peu d’histoire autour de la galette…

Dans l’imaginaire chrétien, la galette des rois fait référence à Gaspard, Balthazar et Melchior, les trois Rois Mages qui, guidés par l’étoile du berger, se sont rendus à Bethléem pour se recueillir devant la crèche où serait né Jésus. Cependant, il faut savoir que l’Epiphanie était déjà fêtée bien avant l’avènement de la religion chrétienne !

Des origines païennes…

Dans l’antiquité, on avait pour habitude de célébrer le dieu Dionysos. Dieu de la vigne, du vin et de la fête dans la mythologie grecque. Ces festivités données en son honneur au milieu de l’hiver symbolisaient le retour de la lumière et la renaissance de la végétation.

A Rome, c’est le Dieu Saturne qui était honoré lors des « Saturnales ». Célébrées pendant le solstice d’hiver, ces fêtes étaient le théâtre de liesses populaires. Un roi d’un jour était désigné, et il pouvait tout faire et même inverser les rôles et commander son maitre.

Le partage de la galette…

Pour trouver des traces du partage de la galette, il faut remonter au XI ou au XIIIe siècle. A Rome, durant les Saturnales, on partageait un gâteau doré et de forme ronde (en référence à Saturne) en autant de portions que de convives plus une part : celle «du pauvre ». La tradition voulait, et cela perdure de nos jours, que le plus jeune des convives se place sous la table pour désigner le bénéficiaire de la part. Et c’est au Moyen-âge, que ce gâteau rond cette tradition est devenu le « gâteau des rois ».

Les différentes galettes

De nos jours, chaque région a sa galette : Provence = Brioche aux fruits confits, Pays de Loire = Couronne de pâte sablée à la fleur d’oranger, Franche-Comté = Galette de pâte à choux à la fleur d’oranger… Et la plus classique adoptée dans beaucoup de régions, et de loin ma préférée, celle à la Frangipane ou à la crème d’amande et sa délicieuse pâte feuilletée.

Pour la petite histoire, la galette frangipane est née avec Marie de Médicis, la seconde épouse du roi Henri IV ! En quittant l’Italie, elle se fit remettre la recette d’une crème à la poudre d’amande, élaborée par le cuisinier de son plus proche soupirant, le comte de Frangipani. Cette recette fut vite adoptée par la Cour de France !

Les fèves

A l’origine, il s’agissait d’une fève alimentaire, la plupart du temps un légume-grain très consommé en Europe. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour apercevoir les premières fèves en porcelaine. Si au début elles représentent l’enfant Jésus, à la révolution, elles ont changé d’apparence… Bonnet phrygien, pièce d’or… Après le second empire, la fève en porcelaine se généralise et se régionalise. Au XXe siècle, elles sont plastique ou en fer. Et depuis une petite dizaine d’année, les fèves ont retrouvé leur lustre d’antan et certains développent de véritables petits bijoux à collectionner qui font la joie des fabophiles (comme moi).

Et si on la préparait maintenant ?

La dernière fève (la bleue) a failli me couter une dent... Quelle gourmande je fais ;)La dernière fève (la bleue) a failli me couter une dent... Quelle gourmande je fais ;)
La dernière fève (la bleue) a failli me couter une dent... Quelle gourmande je fais ;)La dernière fève (la bleue) a failli me couter une dent... Quelle gourmande je fais ;)

La dernière fève (la bleue) a failli me couter une dent... Quelle gourmande je fais ;)

4 recettes de galette des rois pour fêter dignement l’Epiphanie !

La galette frangipane

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 100 g de poudre d’amandes
  • 80 g de beurre
  • 100 g de sucre
  • 4 œufs
  • 50 ml de crème pâtissière
  • 2 ml de rhum
  • Quelques gouttes d’amandes amères
  • 2 pâtes feuilletées

Pour la frangipane (c’est une crème d’amandes classiques à laquelle on ajoute de la crème pâtissière)

Dans un saladier, déposez le beurre mou (pommade), le sucre, puis mélangez jusqu’à l’obtention du blanchiment de la garniture. Puis incorporez la poudre d’amandes, 2 œufs entiers et mélangez. Enfin ajoutez la crème pâtissière froide et quelques gouttes d’amandes amères, mélangez et réservez.

Disposez une pâte sur la lèche frite du four tapissée de papier cuisson. Piquez la pâte à la fourchette. Garnissez la pâte avec la frangipane et laissez un bord de 1,5 cm tout autour. Posez votre fève non loin d’un bord (mais dans la frangipane). Passez un pinceau humidifié, sur le bord. Déposez le deuxième disque de pâte et soudez bien les bords.

Dans un bol, battez 2 jaunes d’œuf et badigeonnez uniformément de dorure toute la surface. Faites cela en deux étapes, en laissant entre chaque couche ¼ d’heure. Laissez reposer 1 heure au réfrigérateur. Striez le dessus de votre galette à l’aide de la pointe d’un couteau.

Enfournez votre galette à 175°C durant 40 minutes dans un four préchauffé.

4 recettes de galette des rois pour fêter dignement l’Epiphanie !

La galette frangipane à la nougatine

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 80 g de poudre d’amandes
  • 80 g de beurre
  • 100 g de sucre
  • 4 œufs
  • 50 ml de crème pâtissière
  • 100 g de chocolat en poudre
  • 2 pâtes feuilletées
  • Pour la nougatine (200 g de sucre, 4 c. à s. d’eau, 100 g d’amandes émondées concassées finement)

Dans une casserole, mettez 200 g de sucre et 4 cuillères à soupe d’eau. Sous un feu vif, attendez que le mélange se caramélise. Attention, surveillez bien, un caramel peut vite brûler ! Puis hors du feu, mélangez et incorporez 100 g d’amandes émondées concassées. Sur un grand plan de travail, déposez une grande feuille de papier cuisson, et versez la nougatine. Recouvrez d’une autre feuille et passez le rouleau à pâtisserie pour aplanir le tout. Réservez.

Dans un saladier, déposez le beurre mou (pommade), le sucre, puis mélangez jusqu’à l’obtention du blanchiment de la garniture. Puis incorporez la poudre d’amandes, 2 œufs entiers et mélangez. Enfin ajoutez la crème pâtissière froide, le chocolat en poudre, et la moitié de la nougatine cassée en petits morceaux, mélangez et réservez.

Disposez une pâte sur la lèche frite du four tapissée de papier cuisson. Piquez la pâte à la fourchette. Garnissez la pâte avec la frangipane et laissez un bord de 1,5 cm tout autour. Posez votre fève non loin d’un bord (mais dans la frangipane). Passez un pinceau humidifié, sur le bord. Déposez le deuxième disque de pâte et soudez bien les bords.

Dans un bol, battez 2 jaunes d’œuf et badigeonnez uniformément de dorure toute la surface. Faites cela en deux étapes, en laissant entre chaque couche ¼ d’heure. Striez le dessus de votre galette à l’aide de la pointe d’un couteau. Concassez la moitié restante de nougatine et saupoudrez-en la galette. Laissez reposer 1 heure au réfrigérateur.

Enfournez votre galette à 175°C durant 40 minutes dans un four préchauffé.

4 recettes de galette des rois pour fêter dignement l’Epiphanie !

La galette aux pommes façon Tatin

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 10 pommes
  • ½ jus de citron
  • 50 g de beurre
  • 150 g de sucre
  • 2 jaunes d’œuf
  • 2 pâtes feuilletées

Epluchez les pommes, coupez-les en tranches de 5 mm d’épaisseur environ. Arrosez du jus de citron et réservez la moitié des pommes.

Mettez un fond d’eau dans une grande casserole et faites cuire la moitié des pommes durant 20 minutes. Une fois bien fondantes, ajoutez 50 g de sucre et écrasez-les pour en faire une compote.

Dans une poêle, faites fondre le beurre, puis ajoutez 100 g de sucre. Mélangez jusqu’à obtenir une couleur caramel, puis ajoutez les pommes non cuites. Prolongez la cuisson 10 minutes en mélangeant bien afin que les fruits s’imprègnent de caramel.

Disposez une pâte sur la lèche frite du four tapissée de papier cuisson. Piquez la pâte à la fourchette. Garnissez la pâte la compote et laissez un bord de 1,5 cm tout autour. Enfin, ajoutez sur le dessus les pommes caramélisées. Posez votre fève non loin d’un bord (mais dans la frangipane). Passez un pinceau humidifié, sur le bord. Déposez le deuxième disque de pâte et soudez bien les bords.

Dans un bol, battez 2 jaunes d’œuf et badigeonnez uniformément de dorure toute la surface. Faites cela en deux étapes, en laissant entre chaque couche ¼ d’heure. Laissez reposer 1 heure au réfrigérateur. Striez le dessus de votre galette à l’aide de la pointe d’un couteau.

Enfournez votre galette à 175°C durant 40 minutes dans un four préchauffé.

4 recettes de galette des rois pour fêter dignement l’Epiphanie !

La galette crème violette amande

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 100 g de poudre d’amandes
  • 80 g de beurre
  • 80 g de sucre
  • 20 g de farine
  • 4 œufs
  • 100 ml de sirop de violette
  • Quelques gouttes de colorant violet
  • 2 pâtes feuilletées

Dans un saladier, déposez le beurre mou (pommade), le sucre, la poudre d’amandes, 2 œufs entiers, la farine, le sirop de violette et le colorant. Mélangez et réservez.

Disposez une pâte sur la lèche frite du four tapissée de papier cuisson. Piquez la pâte à la fourchette. Garnissez la pâte avec la garniture et laissez un bord de 1,5 cm tout autour. Posez votre fève non loin d’un bord (mais dans la frangipane). Passez un pinceau humidifié, sur le bord. Déposez le deuxième disque de pâte et soudez bien les bords.

Dans un bol, battez 2 jaunes d’œuf et badigeonnez uniformément de dorure toute la surface. Faites cela en deux étapes, en laissant entre chaque couche ¼ d’heure. Laissez reposer 1 heure au réfrigérateur. Striez le dessus de votre galette à l’aide de la pointe d’un couteau.

Enfournez votre galette à 175°C durant 40 minutes dans un four préchauffé.

Remerciements chaleureux à Sandra du bureau de presse MCS Communication pour la livraison de sa délicieuse galette ainsi que pour ses recettes !

Crédit photo des galettes des rois : © Christophe Doucet – Vandermoortele

Crédit photo des fèves et montage : © JdA

Publié dans cuisine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article