Avec Innocent, j’ai tricoté pour la bonne cause !

Publié le par Jocelyne de Amorin

Mes petits bonnets !
Mes petits bonnets !

Pour célébrer la 9e édition de l’opération « Mets ton bonnet », j’ai tricoté pour la bonne cause ! Aujourd’hui, j’ai donc la joie de vous présenter ma collection… Petite production, certes, mais réalisée avec amour ;)

Merci Maman pour la transmission !

Sans être une grande douée des aiguilles, les bases du tricot, c’est à ma Mamounette d’amour que je les dois ! Avec patience, elle m’a enseigné le montage des mailles, le point endroit, le point envers, les côtes, le jersey… Petite, je tricotais super serré et, dès, que je perdais une maille, c’était la panique au dancing… Depuis, je vous rassure, ça va mieux de ce côté !

Des réalisations souvent inachevées

Côté ouvrages, on ne pas dire que j’aie réalisé des prouesses et la seule création au bout de laquelle je suis allée, est un cochon en tricot. Pas banal, me direz-vous. Même lorsque j’étais enceinte, je ne suis pas parvenue à terminer la petite tenue que je destinais à ma fille. Une chance probablement pour elle, vu l’étroitesse du pantalon confectionné.

L’effet bonne cause de l’opération Innocent

Quoi qu’il en soit, je ne sais pas si c’est l’effet bonne cause qui m’a boostée, mais cette fois, je suis allée au bout de mon projet tricot. Et je suis très fière de mes minicouvre-chefs ! Il est vrai que la petitesse de ces bonnets permet une confection plutôt rapide. Pour une pièce, j’ai compté environ une heure de tricot, quelques minutes pour le montage et encore une poignée de secondes pour la réalisation des pompons à la fourchette… Si Catherine de Médicis voyait ce qu’on peut faire avec l’ustensile qu’elle a importé d’Italie à la Renaissance, je suis sûre qu’elle en serait étonnée ! Merci, Cat ;)

Le tricot fédérateur…

Je pensais que le tricot fédérateur était un concept inventé pour faire joli… Mais je me suis vite rendu compte que c’était bien plus que ça !

En sortant mes aiguilles et mes pelotes dans le train, j’ai entendu des commentaires du genre « Tiens, le tricot revient à la mode… C’est marrant », ou « C’est tendance, le tricot ». Sans forcément engager la conversation, j’ai posé, sur la tablette de mon train, un bonnet témoin envoyé par le bureau de presse et le livret de l’opération « Mets ton bonnet », histoire de susciter des vocations. On ne sait jamais ;)

Au bureau, j’ai découvert de belles histoires… Comme celle de Dominique, qui a tricoté l’année dernière, 50 bonnets ! Totalement novice, c’est grâce aux tutoriaux disponibles sur Internet qu’elle a appris le tricot… avec torsades, en prime ! Excusez du peu !

Idem pour Marguerite qui, grâce à l’édition 2013 a découvert les joies du tricot ! Aujourd’hui, elle confectionne des pulls qu’elle offre à ceux qu’elle aime… C’est pas beau, ça ?

Delphine s’y est aussi mise l’an dernier ! Assistée de son fils Jules, c’est avec plaisir qu’elle a renouvelé sa participation. On a d’ailleurs beaucoup échangé, parlé de laines, de points. Unies par une même cause, nous nous sommes découvert de nouveaux points communs.

Mais la palme des fées tricoteuses revient, sans l’ombre d’un doute, à Sylvie et à sa Maman ! Big up à elles, car leurs petits doigts de fées ont tricoté…. TADAMMMMMMMM…. 48 bonnets ! Généreuses dans la vie, ces deux blondes pétillantes l’ont été aussi dans leurs réalisations ! Et c’est avec un large sourire que Sylvie répondait à ma question du lundi « Alors ? Combien ce week-end ? ».

Elles ne sont pas jolies mes petites Fées du tricot ? Bip up les filles !!!Elles ne sont pas jolies mes petites Fées du tricot ? Bip up les filles !!!

Elles ne sont pas jolies mes petites Fées du tricot ? Bip up les filles !!!

Merci, les filles (désolée pour ces messieurs, mais je ne suis pas parvenue à embarquer un homme dans l’histoire !) pour tous ces moments de partage, vos conseils techniques et nos fous rires ! Je sais à présent que le tricot est fédérateur et que ce n’est définitivement pas un concept pour faire joli.

Deadline d’envoi des bonnets

Pour en revenir à notre sujet, je vous rappelle que l’année dernière, plus de 314 627 bonnets ont été collectés, ce qui a permis à la marque Innocent de remettre un chèque de 62 925,40 euros à l’association des Petits Frères des Pauvres.

On a tous hâte de connaître les chiffres de cette édition….. Pour info, le compte facebook de l’opération annonçait 212 477 bonnets collectés au 11 novembre.

Alors amies fourmis travailleuses, mettons-nous d’ores et déjà au travail pour exploser, l’année prochaine, le quota de bonnets à récolter !

Crédit photo : © JdA

Mes petites réalisations ;)

Mes petites réalisations ;)

Publié dans Conso

Commenter cet article

Joss 05/12/2014 16:33

Ah ah Cat :) J'adore cette idée de déguisement en bouteille "Innocente" !! Je peux t'en tricoter un grandeur nature, ça tombe bien, j'ai fait le plein de pelotes de laine... D'ailleurs ce soir, je m'en commence un ! En revanche, il ne faut pas être pressée... Merci ;)

cathlam 28/11/2014 08:40

Sur commande tu tricotes les mêmes pour grands … ou faut se déguiser en bouteille innocente pour attirer ton regard tricoteur ?
Magnifique. J'admire moi qui n'ai jamais pu aligner 5 points mousse sans trous !